Posture Pro | Posturology Center » Lombalgies
Quels sont les traitements pour la lombalgie ? La lombalgie est un problème complexe que la médecine classique à elle seule n’arrive pas toujours à soulager, et la théorie voulant que la hernie discale soit la seule cause ne peut être que rarement retenue.La lombalgie  est une douleur qui se situe au bas du dos, juste au-dessus des fesses et qui peut irradier jusque dans la cuisse. Souvent chronique, la lombalgie s'avère extrêmement gênante. Peut-on prévenir les crises ? Certainement. Contrairement aux idées reçues, on peut souffrir de lombalgie assez tôt dans la vie, voire dès l’enfance. Chez les jeunes sujets, la lombalgie est souvent l’un des symptômes majeurs observés dans les cas de douleurs chroniques musculo-squelettiques non spécifiques. La femme enceinte est aussi susceptible d’en souffrir dès le début de sa grossesse. Là encore, le dérèglement du système postural fait partie des causes sous-estimées. Même si le symptôme aigu semble attribuable à un faux mouvement ou au port d’une lourde charge, il faut rapidement envisager la possibilité que le dérèglement de la posture en soit la cause. Le traitement proprioceptif de la lombalgie L’examen postural approfondi permet de diagnostiquer un syndrome de déficience posturale (SDP). Cet examen comporte un interrogatoire minutieux, suivi de l’étude des asymétries posturales orthostatiques, puis complété d’un bilan de l’équilibre postural. Selon les résultats obtenus, nous vous proposons une action thérapeutique pluridisciplinaire personnalisée. Quelques séances de Posturologie combiné à une thérapie manuelle proprioceptive viennent en général à bout de la douleur, même dans les cas aigus. La spécificité d’un traitement manuel sensoriel en position debout se révèle souvent plus efficace que bon nombre d’autres techniques employées en ostéopathie traditionnelle.
Le but de ce type de traitement est d’agir sur les terminaisons nerveuses de la peau et des muscles en position debout, c’est-à-dire dans une situation particulière où le cerveau ne peut que réagir positivement à la gravité à laquelle il est constamment soumis, provoquant ainsi instantanément, par action réflexe, une re-calibration neuromusculaire de la posture par rapport à l’aplomb. Cette reprogrammation posturale se poursuit jusqu’à ce que l’équilibration des capteurs podo-céphaliques (œil, bouche, pied) permette l’ajustement fin du système postural. Un travail conjoint sur ces capteurs nécessite le port de (pour une période de 1 ans) de semelles posturales et exercices oculaires visant à symétriser l’information provenant du sol. Un programme de gymnastique oculaire à réaliser quotidiennement à la maison permet de corriger les écarts entre la situation posturale désirée et la situation habituellement vécue en présence d’un syndrome de déficience posturale (SDP). Dans bien des cas, surtout si la douleur est chronique, une approche globale tenant compte autant des facteurs physiques que psychologiques et émotifs est nécessaire. C’est grâce à l’effort collectif de plusieurs professionnels de la santé que l’on parvient à diminuer la douleur suffisamment pour que la personne retrouve durablement le chemin de la santé fonctionnelle.