Posture Pro | Posturology Center » Déficience posturale
Ce syndrome révèle l’atteinte au niveau des systèmes de capture, de transmission ou d’intégration des informations nécessaires à l’équilibre postural et caractérise ainsi un trouble dans le fonctionnement du système nerveux central. Des symptômes différents peuvent se rencontrer chez le même sujet. Aux fréquentes plaintes musculo-squelettiques (cervicalgies, céphalées, lombalgies etc.) peuvent s’ajouter des symptômes de déficit perceptif (vertiges, déséquilibre, maladresse, etc.) et des troubles cognitifs (difficulté de concentration, troubles dyslexiques, fatigue, troubles du sommeil, tendance dépressive, etc.). La décompensation du Système Postural avec l’apparition d’un tel syndrome peut survenir à n’importe quel moment de la vie. Chez le nouveau-né, si le système nerveux central ne peut pas intégrer harmonieusement les informations sensorielles issues de l'environnement (extéroception) et du corps propre (proprioception) la construction physiologique de la posture antigravitaire et de la marche sera menacée, de même que le développement des fonctions cognitives. Il est donc capital de dépister très précocement ces troubles par un bilan qui sera basé essentiellement sur les réflexes archaïques primaires. Chez l'enfant, après l'acquisition de la posture verticale bi pédale et de la marche, la décompensation d'un S.D.P peut survenir par la déficience du référentiel allocentré spatial ( vision) par rapport au référentiel égocentré (proprioception) assurant le développement symétrique de la posture corporelle. C'est particulièrement lors de la scolarisation qu'apparaîtront les troubles dysproprioceptifs et dysperceptifs les plus fréquents (dyslexie, hyperactivité, déficit d'attention, etc.) ou lors de l’adolescence que se révéleront les formes musculo-squelettiques (scoliose, troubles orthodontiques, plaintes musculaires). Chez l’adulte, c’est plus particulièrement comme suite à un choc physique, une grossesse ou à un état de stress prolongé que la décompensation peut survenir. Dans le cas particulier de la grossesse, expliquons que l'adaptation du centre de gravité du corps vers l'arrière durant le temps de la grossesse est souvent bien tolérée par le développement vers l'avant du poids de l'enfant; par contre, dès les premiers levers après l'accouchement, apparaissent des symptômes douloureux et cognitifs (pseudo-dépression) qui témoignent de la difficulté à retrouver un équilibre postural physiologique et signent la décompensation du S.D.P. De plus en plus souvent, cette décompensation se produit avec le vieillissement postural dans le cas d’un S.D.P latent avec hypertonie des muscles oculaires obliques inférieurs de l’œil lors de la prescription de verres progressifs ou en cas de montage décentré des verres correcteurs. Les signes cliniques du syndrome de déficience posturale: manifestation_cliniques